Talons Hauts & Cacao

Un zeste de cuisine et un soupçon d'imagination dans les casseroles d'une gourmande. Le blog de cuisine de Garance, recettes de cuisine sucrées et salées illustrées par des photos culinaires. Chocolat addict et surtout Valrhona pour patisser

Biscuit cacao chocolat & curry ...Le curry ce n'est pas que dans les plats salés et ça change de la cannelle

Il parait que manger des carottes donneraient un joli teint doré moi je pencherais plus pour sur la réflexion suivante : manger du chocolat pour me donner le teint halé.  

3Il y a, certains matins, dès le saut du lit n'importe quelle idée culinaire me viendrait à l'idée pour garder mon teint doré pain d'épices après quelques jours passés au milieu des moustiques crocodiles, iguanes, eau transparente et sable chaud de la Floride !
Quoi ??? Il n'y a pas de béta carotène dans le cacao ? Il faut bien trouver un prétexte pour faire des petits sablés beurrés et bronzés à souhait pour espérer garder cette jolie couleur ambrée jusqu'en septembre.

Ces biscuits doublement chocolatés, sont légèrement croustillants et croquants sur les bords, un petit coeur plus fondant et parfumé avec un brin de curry. 
Une aventure piquante parfumée pour les gourmands aventuriés ... Beaucoup d'aventure dans mon histoire .... Pas d'inquiétude,"Toiki me lis" les sablés sont dévorés par les minis Talons. Donc pas de panique, ils ne sont pas hot piquant niveau 8/10 pour transformer l'heure du goûter en une séquence vidéo à la Mickael Youn. Ma poudre n'est pas trop corsée ... 

Chocolat curry ça émoustille et réveille les papilles endolories par les brioches et autres biscuits parfumés à la cannelle qui me rappellent bien trop l'hiver qui a planté sa tente quechua jusqu'en mai ... Bon après rien ne vous y oblige d'en mettre quelques pincées, mais chocolat-curry c'est un accord qui dépote !

Et si vous aimez les mariages sucrés épicés n'hésitez pas à saupoudrer quelques pincées de ce mélange d'épices sur une glace à la vanille histoire d'accompagner les sablés. Ou pourquoi par avec des bananes  ou pommes rôties au four. Je vous assure c'est délicieux et vous changera de la cannelle.

 

Sablés au cacao, chocolat et curry

20 sablés de 6 cm environ

150 g de sucre semoule
150 g de beurre mou coupé en dés
50 g de cacao amer 
150 g de farine
35 g de maïzena (ou fécule de pomme de terre)
3 cc d'extrait de vanille liquide
40 g de chocolat noir finement haché
1 cc à 1,5 cc rase de curry en poudre (pas trop piquant:-)
1 gros oeuf

Dans un saladier tamiser cacao, farine, maïzena et curry. Hacher le chocolat noir. Casser et fouetter l'oeuf dans un petit bol.

1

Fouetter le beurre mou et le sucre à petite vitesse pendant 1 minute. A l'aide d'une spatule, racler les bords du bol, battre quelques secondes de plus pour bien incorporer le mélange. Ajouter l'oeuf battu et la vanille en fouettant quelques secondes. 

Incorporer le mélange tamisé, mélanger à petite vitesse pendant 30 secondes. Ne pas travailler d'avantage la pâte pour éviter de développer le gluten.

Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 0,5-0,7 mm. Placer la pâte sur une plaque à patisserie et mettre au frais pendant 1 heure minimum. A l'aide d'un emporte pièce couper les sablés, les déposer sur une plaque à pâtisserie en les espaçant légèrement et les remettre au frais 15mn. 

Préchauffer le four à 180°c. Faire cuire les sablés pendant 10-12 mn en retournant la plaque à mi-cuisson. Les sablés sont cuits lorsque le tour est dur et le centre encore moelleux (les sablés seront croustis fondants).
Pour des sablés plus croquants prolongé la cuisson de quelques minutes (cuisson 15mn).

Laisser les biscuits refroidir sur une grille à pâtisserie. Les conserver dans une boite hermétique.

Astuces : Utiliser de préférence une poudre de curry pas trop piquante, bio qui sont généralement sans sel ni amidon. 
Ajuster le temps de cuisson en fonction de la taille et de l'épaisseur des biscuits. Une fois la pâte prête on peut aussi la rouler et former un boudin. L'envelopper dans du film étirable, réfrigérer quelques heures. Couper des tranches de 0,5-0,7 cm et les déposer sur une plaque à patisserie. Les sablés seront tout aussi bons 

Juste avant de les enfourner je les saupoudre de curry (encore oui !!) et d'un peu de fleur de sel. Mioummm !! 

 


Tags : , ,

Pour accéder à tous les ingrédients répertoriés sur le blog, cliquer ci-après sur Nuage des ingrédients




Entremets crémeux au caramel, chocolat & pommes pochées et mes petites contrariétés de la vie ... bah oui parce que y'en a !

Le chocolat on connait, le caramel aussi .... et si on se mélangeait tout ça pour se faire un truc du genre qui te donne une idée de dessert pour épater ta Maman chérie pour la fête des Mères ou alors un dessert qui t'emmène au nirvana, histoire d'oublier notre inondation, la boite de Mr. T vendue et la propriétaire qui ne paye plus la banque depuis mathusalem et que notre maison semblerait-il, est à vendre aux enchères ! 

Bah oui, on va pas se voiler la fasse quand même, rassurez moi je ne suis pas la seule à avoir des petites contrariétés de la vie hein ?? A pester, râler, quelques fois sur des trucs et machins qui vont de "traviol" ??? ... Quoique, je commence à douter des fois ! Car, de l'autre côté de l'Atlantique j'ai l'impression de vivre dans le pays des Bisounours. "Ouais", sans vous mentir on n'est pas vraiment conçu dans le même moule. Déjà le "Monsieur là haut" il s'est gouré et a fait un moule à "poils" et un moule "multi-tâches". Et là, je m'aperçois qu'il a fait des moules exprès pour chaque pays ! Bon ok la vie serais ennuyeuse si tout le monde était identique.

Bref, ma ville "Bisounours" ressemble un peu à Desperate Housewives mais sans les trucs bizarres et gores du voisinage.... Quoique, ma voisine elle est intrigante, quant à mon voisin de l'autre côté de la rue aussi.
Bref, tout le monde il est beau, gentil, les 4 voire 5 enfants sont les plus mignons du monde, je "kiffe" mon job à mort, un mari magnifique musclé et adorable, ils ne "s'engueulent" jamais. Je bois du vin dans des superbes verres à pied pendant que TOUTE la famille prépare gaiement des tacos ou enchilladas ensemble devant Disney Channel. Pas de punitions pour les enfants, encore moins de gros yeux ni de "file dans ta chambreeeeeeee !!!!" ou va au coin les mains sur la tête !!!!  
Vous voyez un peu le cliché du film américain là, hein ? The perfect and pretty family ... Cela ferait un chouette titre de film cela, non ? Et moi dans tout ça, j'ai quelques fois l'impression d'être venue tout droit de la planète Mars ... 

ENTREMET_CARAMEL

 

... Attendez je me pince, encore, allez encore, mais non, c'est comme ça ... Sans vous mentir, je comprends maintenant, pourquoi on nous colle une magnifique petite étiquette bordée de masking tape avec des petites fleurs motif liberty qui suggère "français = râleur" ... Euh Cher Lecteur, laisses moi juste mettre quelque chose au point : râleur,non plutôt, j'ai des cordes vocales et je m'en sers. Mais c'est fou que d'être "expat" cela change son point de vue sur son pays ... On en deviendrait presque chauvin ... Bah oui, hein, vous croyez quoi on vous défend !

Bon, par contre pour le cliché façon 1920 Béret-baguette de pain alors là je ne "pige" toujours pas ... Mais que c'est bon de râler de temps en temps !

Alors pour chasser les nuages, adoucir les cordes vocales, un petit entremets chocolat caramel avec des petites billes de pommes pochées cela fait du bien... Peut être une idée de dessert pour la fête des Mères, tient c'est une bonne idée ?? ... Celalui changera de l'éternel Fraisier ? Allez zou, c'est parti, râleuse, file dans ta cuisine te délecter de la dernière part du gâteau !

 

ENTREMET_CARAMEL1

 

Entremets crémeux au caramel, chocolat et pommes pochées
Pour un cadre rectangulaire type Demarle 24*17 cm
A préparer la veille ou quelques jours avant !

Gâteau chocolat noisette (la veille)
115 g de beurre
80 g de noisette hachées
160 g de sucre semoule
3 oeufs
75 g de farine
80 g de chocolat noir à 70% (Valrhona Guanaja mon préféré)

Faire fondre le beurre avec le chocolat. Fouetter les oeufs avec le sucre et une pincée de sel. Ajouter le chocolat-beurre fondu. Incorporer la farine et les noisettes finement hachées.
Étaler la préparation sur une feuille de cuisson (ou papier sulfurisé beurré et fariné) et former un rectangle de 28*25 cm environ en étalant avec une spatule. Faire cuire à 170° pendant 15 mn environ. Surveiller la cuisson, le gâteau doit être cuit mais rester moelleux. Laisser complètement refroidir avant de le couper. Puis le couper à l'aide du cadre et d'un couteau. Placer dans un cadre (chemisé de rhodoïd) ou un moule charnière (chemisé de papier sulfurisé).

Crémeux au caramel (la veille)
70+30g de sucre semoule
6 jaunes d'oeufs
500 ml crème fleurette entière
4 g de gélatine (2 feuilles vahiné)
Fleur de sel 

Ramollir la gélatine dans une grande quantité d'eau froide.
Porter à ébullition la crème. Pendant ce temps, dans une large casserole verser 70 g de sucre, faire caraméliser à feu doux jusqu'à ce qu'il est une couleur ambré (attention de ne pas le faire brûler). Lorsque le caramel est cuit, verser dessus la moitié de la crème chaude, bien mélanger ajouter le restant. Remettre sur le feu si nécessaire pour que le caramel se dissolve complètement.

Dans un saladier, fouetter les jaunes avec les 30 g de sucre restant. Verser dessus en filet et tout en fouettant la crème au caramel. Reverser le tout dans la casserole et faire cuire sur feu doux en remuant très souvent. La cuisson est comme pour une crème anglaise : cuisson à feu doux en remuant  souvent. La crème est cuite lorsqu'elle nappe une cuillère, passer un doigt dessus, si la crème est prise, la trace du doigt reste nette et la crème ne coule pas. (Cuisson à l'aide d'un thermomètre la température doit être comprise entre 82 et 84°c). 

Verser la crème dans un saladier, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Ajouter un peu de fleur de sel, goûter et rectifier. Mixer la crème quelques secondes au mixeur plongeant ou blender pour obtenir une texture lisse. Verser sur le gâteau au chocolat. Réserver une nuit au congélateur.

Glaçage brillant cacao amer (recette Valrhona)à faire la veille 
12 g de gélatine (soit 6 feuilles vahiné)
75 g de cacao amer (type Valrhona, van houten)
100 g d'eau
170 g de sucre semoule
90 g de crème fleurette entière

Dans un grand saladier rempli d'eau froide, faire ramollir la gélatine pendant 10 mn. Dans une casserole verser l'eau, le sucre, le cacao et la crèm. Délayer au fouet, faire chauffer le mélange sur feu moyen et porter à ébullition pendant 1 minute tout en fouettant. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Réserver une nuit au réfrigérateur.

Billes de pommes pochées (la veille)
2-3 pommes résistantes à la cuisson
400 ml d'eau
1 gousse de vanille grattée
100 g de sucre semoule
1 cc rase de gingembre en poudre
2-3 citrons jaunes

Éplucher les pommes et à l'aide d'une cuillère parisienne former des boules. Les citronner au fur et à mesure pour éviter qu'elles ne noircissent. 
Dans une casserole, porter à ébullition l'eau, le sucre, le gingembre, le jus d'un citron, la vanille et la gousse. Baisser le feu, ajouter les billes de pommes, laisser cuire quelques minutes à frémissement. Vérifier la cuisson à l'aide de la pointe d'un couteau, elle doit rentrer facilement. Retirer les billes de pommes et les déposer dans un récipient.
Sur feu moyen, faire réduire de moitié le sirop, laisser tiédir puis verser sur les billes, couvrir au contact (poser du film étirable en contact avec les pommes et le sirop). Réserver au frais une nuit.

Ganache noir  (recette Valrhona)
80 g de chocolat noir à 60% (Valrhona Manjari)
70 g de crème fleurette entière
10 g de miel neutre
15 g de beurre

Hacher le chocolat et le faire fondre au bain marie. Chauffer la crème avec le miel. Une fois le chocolat est fondu, verser dessus la crème chaude. Mélanger délicatement à l 'aide d'une spatule en commençant par le centre puis enfin les bords. Lorsque la ganache est homogène, laisser refroidir et réserver à température ambiante quelques heures.  

Finition de l'entremets
Le lendemain, sortir l'entremets du congélateur et le démouler. Le placer sur une grille à pâtisserie posée sur un grand plat ce qui permettra de récupérer l'excédent du glaçage. 

Réchauffer le glaçage au bain marie pour le rendre liquide. Pour appliquer facilement le glaçage, la température idéale doit être de 37°c au thermomètre (sans thermomètre : sensation ni de froid ni de chaud quand on trempe le doigt de dedans). Trop chaud il va glisser et dégouliner trop rapidement sur les côtés, trop froid il va se figer trop rapidement sur l'entremets car l'entremets est congelé.

Pour recouvrir facilement l'entremets, je verse le glaçage dans un récipient muni d'un bec verseur (type verre doseur). Verser le glaçage en commençant par le centre, puis les côtés et enfin le pourtour. Vérifier que tout le pourtour soit chocolaté. Placer au réfrigérateurpour aire prendre le glaçage et décongeler l'entremets (compter 6 heures minimum).

Couper l'entremets en parts. La ganache est à température ambiante donc facile à travailler. A l'aide de deux cuillères à café, former des quenelles de ganache et déposer en une sur chaque part de gâteau. Déposer une bille de pomme égouttée à côté ... et déguster.

Astuces : remplacer les pommes par des poires. Sans cuillère parisienne, couper les pommes en lamelles de 5 mm et les pocher de la même façon.

 

Et je fais quoi avec les blancs d'oeufs pas de panique ... je vais faire une petite recette ! Ou sinon des guimauves, des congolais 

 


Tags : , , , , , ,

Pour accéder à tous les ingrédients répertoriés sur le blog, cliquer ci-après sur Nuage des ingrédients



Gâteau au chocolat et à la betterave … Le jour où la valise rouge s’est volatilisée une histoire pas comme les autres !

Vous vous attendiez peut-être à une galette des rois et bien non. Je recommence l’année en douceur car cette année pour la galette des rois il va falloir que je me lance dans la pâte feuilletée maison. Apprès un retour stressant aux US et une invasion de microbes, là tout de suite, je n’ai pas trop envie de me lancer dans les tours de pâtes, des empreintes de pouces et une attente devant mon frigo.

Alors, quoi de plus réconfortant que le chocolat. Une bonne part de gâteau au chocolat très moelleux et fondant rien de mieux que pour chasser de l’esprit une satanée histoire de valise rouge … Bon ok après les fêtes un bon gâteau au chocolat moelleux vous n’en voulez pas, parce que soit disant c’est trop lourd et riche en beurre.
Tsss tsss tsss non non non, celui là il est moelleux, fondant, douillet et réconfortant et pas gras du tout … Le secret ... Il suffit d’y glisser sournoisement involontairement un peu de betterave crue râpée dans la pâte. Cela passe inaperçue PAROLE DE MAMAN ! Ce gâteau est très gourmand croyez-moi, chocolaté mais pas de trop. Je vous le répète encore une fois moelleux et fondant, une texture incroyable. C’est décidé 2013 sera l’année de la betterave dans mes gâteaux.

 

gateaubeetgateaubeet1

 

Quoi la betterave ce n’est pas bon ? Je sens de vieux et douloureux souvenirs de cantoche vous envahir, non ? Plus précisément la betterave cuite sous vide ou celle de la cantine coupée en forme d’apéricubes, luisante et avec pour déco un énorme brin de persil. Les apéricubes c’est meilleur ça c’est certain surtout quand on n’a pas mis les pieds en France depuis un an. Non, non, je n’ai pas honte de vous dire que j’ai volé quelques apéricubes aux enfants le 31 au soir. Je ne suis tout de même pas allée jusqu’à en faire un repas complet.
Cependant, quelques aveux sont de rigueur.

Je me suis gavée, empiffrée de vieux fromages "puants", coulants et forts en caractère. Quant au chocolat je crois que ça peut se compter en tonne. J’en ai même rapporté quelques kilos dans les valises … A vu de nez, oh non je ne peux pas vous dire ce n’est pas raisonnable ! A la douane, c’est kit ou double … ça passe ou ça casse. Ouf c’est passé … enfin pas la totalité. Comment ça pas la totalité ??? .... Je vous sens curieux tout d'un coup.

2013, résolution n°1 : commencer l’année avec une mignonette petite blaguounette … succès du couple assuré.

Fin de semaine, dernière je prends l’avion pour rentrer dans le Michigan. Il est tôt, tel des zombies, on traverse l’aéroport en slalomant entre la foule. Tous guillerets nous voilà au comptoir d’Air France. Mazette, il n'y a pas grand monde. Et puis comme cela, pour blaguer, Mr T. compte les valises avant l’enregistrement. Une grande valise verte, une moyenne et une cabine. Une petite valise rouge, une moyenne et une gran..... Houp's mon regard se bloque sur le chariot, mon gosier se noue, aucun son ne peut sortir de ma bouche. On se croirait dans un film muet !

Il manque un truc là ?? La GRANDE rouge, elle est où ??? Je rêve la GRANDE elle est où, elle est oùùùùùù ????  Mon disque est rayé, mon nez fume et ma colère monte de quelques degrés.

Elle est où, elle est où, ON A OUBLIE MA VALISE A LA MAISON … La mienne à moi, machinalement j’essaye de me souvenir ce que j’ai mis dans cette valise. Mes bottes et mon legging préféré, mes nouveaux produits de beauté, livres et mon gros ballotin de CHOCOLATS ! Et puis d’autres trucs tout à fait inutile que l'on peut mettre dans une valise n'est ce pas. Mais ce n’est pas possible !

Je vous passe le détail des minutes qui se sont écoulées … En à peine 2 secondes, je me suis fait une anémie en magnésium, un ulcère à l’estomac, une crise d’épilepsie et un arrêt cardiaque.  Une valise c’est comme son enfant. On la prépare avec amour limite on lui ferait des câlins et des bisous avant de s’en séparer pour son voyage en soute. Oublier sa valise, c’est un peu comme oublié son enfant à la garderie !

1 an sans voir ma valise !!! NONNNNNNNNNNNNNNNNN ... 

Bref, un retour un peu perturbant voire stressant, bah oui c'est ma valise tout de même ! … Mais l’histoire se termine bien enfin à ce qu'il parait … Je récupère "mon bébé" samedi prochain. En attendant, il me faut un "truc" euphorisant, bon pour le moral, une bonne dose de magnésium et sans oublier de la vitamine B, C et des antioxydants ... Tient, et si je reprenais une part de gâteau au chocolat à la betterave.

 

gateaubeetsphere

Gâteau au chocolat et à la betterave
240 g de betterave crue râpée (environ 280g non pelée)
3 œufs 
100 g de sucre 
30 g de cacao amer
50 g de sirop d’agave ou miel
60 g de poudre d’amande
150 g de farine
20 ml d'extrait de vanille liquide
10 g de levure chimique
80 g de chocolat fondu (61%)
80 g de pépites de chocolat noir
80 g de beurre fondu tiède

Préchauffer le four à 180°c. Beurre et fariner un moule type kouglof ou moule individuel (sphère, muffin).

Faire fondre le chocolat au bain marie. Dans un saladier tamiser le cacao, la farine, la poudre d’amande, 1 pincée de sel et la levure chimique.
Fouetter les œufs avec le sucre pendant 1 minute jusqu’à ce que le mélange double de volume et blanchisse. Ajouter l'extrait de vanille (éventuellement 1 cc de café soluble pour faire ressortir le goût du chocolat) et le sirop d'agave. Incorporer les poudres tamisées.

Ajouter la betterave finement râpée, mélanger. Incorporer le beurre tiède. Ajouter enfin le chocolat fondu et les pépites de chocolat.

Faire cuire jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche. Pour un grand gâteau environ 35-40 mn pour des gâteaux individuels ajuster le temps de cuisson en fonction de la taille des moules (environ 20-25 mn).

Astuces : pour le beurre fondu j’ai utilisé du beurre clarifié (beurre fondu à feu doux débarrassé de ces impuretés (mousse au dessus et dépôt blanchâtre au fond). Cela donne plus de moelleux aux pâtisseries. 
Râper la betterave avec la râpe fine de préférence.

 

Avec toute cette histoire .... j'en ai oublié de vous présenter mes voeux
Je vous souhaite une belle, blagueuse et merveilleuse année 2013

 

 

 


Tags : , , ,

Pour accéder à tous les ingrédients répertoriés sur le blog, cliquer ci-après sur Nuage des ingrédients



Sorbet au chocolat ... {le +++ sublime des sorbets de la Maison du Chocolat ... mon obsession gourmande}

Autant vous le dire toute de suite, je ne suis pas fan de glace ... les autres si ... alors on m'en réclame. Ils sont gâtés d'ailleurs car la sorbetière à fait le voyage dans les containers et en plus elle fonctionne. Car, oui un truc dont j'ai oublié de vous parler c'est que les prises de courant sont différentes. Il a donc fallu s'équiper non pas d'un adaptateur mais d'un transformateur de courant pour les appareils électriques de cuisine. Je ne m'imaginais pas partir sans Gaston mon KA rouge, en autre ... quoi que si je vous dis à combien je peux avoir un KA rouge et le nouveau avec le bras qui fait je ne sais pas quoi ... je crois que certain(e)s d'entres vous vont virer au rouge !

CHOCO

Bref revenons à nos moutons. Je n'ai jamais été très glace, bûche glacée aussi. Je passerais pour une cruche si je vous dis que je trouve ça trop froid ... enfin mes dents trouvent cela trop froid ... et puis laisser fondre la glace pour la réchauffer ... heu autant boire un milshake ? En fait, non ce que je n'aime pas trop ce sont celles à base de crème anglaise qui m'écoeure. Je préfère carrément les sorbets où les crèmes glacés à condition de ne pas trop sentir la crème. Et Bizarrement encore une fois, c'est celle au chocolat que je déteste, je trouve qu'elles n'ont jamais le goût du chocolat.

Alors si je vous dis que j'ai trouvé le plus merveilleux des sorbets au chocolat (et cacao), qu'il ne se forme aucun cristaux, qu'il a goût de chocolat, qu'il n'est pas dure comme du béton après quelques minutes à température ambiante et qu'il est simple à faire tout en faisant 10000 trucs à la fois ...
Vous viendrez peut être pendre le goûter à l'ombre des chênes en regardant les lapins et les écureuils et même peut être apercevoir le pivert et les timides oiseaux rouges ... que je n'arrive pas à photographier.

Il est rare que je publie une recette d'un vraiment à peine modifiée mais cette recette de la maison du Chocolat vaut vraiment le détour  ... autant vous dire qu'en feuilletant le livre de cette maison parisienne, je n'ai pas hésité une seconde à tester la recette. Une règle d'or bien sûr utilisé un chocolat noir de bonne qualité vous donnera un sublime et gourmand sorbet.

Ce sorbet est une douce tentation ... un péché gourmand, les cuillerées se succèdent, impossible d'en laisser une lichette  ... Le drame est qu'il faille choisir qui léchera le fond du plat ! L'histoire ne le dit pas

choc 

 

Sorbet au cacao de la maison du Chocolat

160 g de chocolat noir (mon préféré pas trop amer à 64% Valrhona Manjari)
500 ml d'eau
120 g de sucre (semoule)
40 g de cacao amer
2 cc rase de café soluble (facultatif)
1 belle pincée de fleur de sel (facultatif)

Hacher le chocolat à l'aide d'un couteau.
Dans une casserole, porter l'eau, le sucre, le café, le cacao amer et le sel à ébullition. Dès que le mélange bout, laisser frémir pendant 5 mn.
Ajouter le chocolat haché, mélanger au fouet, dès que l'ébullition reprend retirer du feu.
Verser dans un saladier froid, laisser complètement refroidir au frais quelques heures.

Verser le mélange dans la sorbetière et laisser tourner selon le mode d'emploi. Verser le sorbet dans une boite hermétique et conserver au congélateur quelques heures pour qu'il durcisse.

Astuces : avant la dégustation sortir le sorbet quelques minutes avant.

 

76075804 Sorbet au chocolat de la Maison du Chocolat

 


Tags : , ,

Pour accéder à tous les ingrédients répertoriés sur le blog, cliquer ci-après sur Nuage des ingrédients



Muffins au chocolat ganache caramel extra fondant, moelleux comme un oreiller en plume ... à la recherche du muffin parfait ?

Après un minimum 56,5 essais, je la tiens ma recette de muffins au chocolat à m'en faire tourner la tête. Bon d'accord peut être pas autant d'essais tout de même. C'est peut être un trop plein de soleil hier à la plage à creuser un gigantesque château qui me fait fabuler et écrire n'importe quoi.

Quoi qu'il en soit, j'en ai essayé quelques unes de recettes de muffins au chocolat dans ma cuisine parisienne. Une ou deux repérées dans un livre, une d'une page de magazine prise en photo lors d'un rdv chez le médecin ou celles de blogs ... J'avais, il y a quelques temps, abandonné fermement l'idée d'avoir le muffin au chocolat "démoniaquement" parfait.  
Soit le muffin était trop sec, soit le goût de chocolat quasi imperceptible, ou il devenait dur et sec le lendemain, trop gonflé, trop ceci trop cela ... Après plusieurs tentatives, mon rêve -oui j'avoue c'est bizarre de rêver de muffin, c'est grave docteur- d'une recette de muffin au chocolat s'est effondrée comme un château de sable englouti par les vagues. J'ai préféré me dire que ma quête du muffin au bon goût de cacao-chocolat était quasi impossible. 

Et puis, aux US ils sont quand même fortiches en matière de cookies, cheesecakes et muffins. Souvent une texture, un goût et une cuisson parfaite quoi que, peut être un poil trop sucré pour moi car je ne suis vraiment pas fan de pâtisserie trop sucrées ... Mon envie de muffin au chocolat à traversé l'Atlantique pour refaire surface.

Première pensée de mon ange gardien : "Oh nonnn pas encore, la voilà débarquée dans le Michigan que ça lui reprend".
Quant à mon petit démon il m'a chuchoté : "Allez vas-y t'es au pays du muffin qu'est ce que t'attends, file à la bibliothèque pour potasser des bouquins" !

Et me voilà à quatre pattes par terre dans le rayon cuisine qui fait 2 km de long à lui tout seul ! à la recherche de livre sur les muffins pour écrire ma thèse ! Et puis après un petit mixage de plusieurs recettes, j'ai trouvé le goût du muffin au chocolat qui me plaît. 
Celui qui est moelleux et légèrement dense au bon goût de chocolat, qui ne devient ni sec ni friable le lendemain.
Du chocolat râpé plutôt que du fondu, un peu de levure chimique mais pas trop, un mélange de lait fermenté-lait et de la patience après la sortie du four ... ça vous évitera quelques brûlures à la langue croyez moi !

 

muffindemoniaque

 

Muffins au chocolat ganache montée au caramel
240 g de farine
8 g de levure chimique
35 g de cacao amer
150 g de sucre de canne blond
1 belle pincée de sel
150 g de chocolat noir finement haché (61%)
1 poignée de pépite de chocolat
115 ml de lait fermenté
115 ml de lait
80 g d'huile neutre
2 oeufs (90g)
2 cc rase de café soluble
1 cc d'extrait de vanille
2 cc de rhum ambré (à défaut lait)

Préchauffer le four à 180°c.
Dans un saladier mélanger à la fourchette les ingrédients secs : la farine, la levure, le cacao, le sucre, le sel et le chocolat finement haché.
Dans un second saladier, mélanger les deux laits, l'huile, les oeufs, le café, la vanille et le rhum. Verser sur les ingrédients secs, et mélanger à l'aide d'une fourchette.

Beurrer des cercles à pâtisserie de 6 cm et les chemiser d'une bande de papier sulfurisé (plus haute que les cercles). Les déposer dans un plat allant au four (ou beurrer des moules à muffins). Verser la pâte jusqu'au 3/4, parsemer de pépites de chocolat. Faire cuire 20-25 mn (adapter le temps de cuisson en fonction de la taille des moules utilisés).

Laisser complètement tiédir sur une grille.

Ganache montée au caramel   (de Mercotte) à faire la veille :
40 g de sucre, 15 g de beurre, 60 g de crème fleurette entière chaude
50 g de chocolat blanc (de couverture de préférence ou pâtisserie), 25 g + 65 g de crème fleurette froide, 1 cc rase de miel  

Dans une casserole, faire fondre le sucre jusqu'à l'obtention d'un caramel à peine ambré. Couper le feu, ajouter le beurre et la crème chaude. Mélanger et laisser tiédir. 
Faire fondre le chocolat au bain-marie et parallèlement chauffer les 25 g de crème avec le miel. La verser sur le chocolat, mélanger à la spatule. Incorporer la sauce caramel. Enfin ajouter le reste de crème fleurette froide (65g). Couvrir au contact de film étirable et réserver une nuit au réfrigérateur. Le lendemain monter la crème comme une chantilly ferme. Mettre dans une poche muni d'une douille et dresser sur les muffins (ou déposer des petits tas à l'aide d'une cuillère).

Astuces : Remplacer le lait fermenté par de la crème liquide. Eviter de trop mélanger la pâte à muffin.
Adapter la cuisson des muffins en fonction de la taille du moule et du four. J'ai utilisé des cercles à pâtisserie mes muffins étaient assez hauts, la cuisson était donc plus longue.
Pour des moules à muffins traditionnels compter environ 15-20 mn. Vérifier la cuisson en plantant un pic ou la lame d'un couteau, elle doit ressortir sèche. Le haut du muffin ne doit pas être doré, il doit être encore souple sous la pression du doigt.
Une fois la ganache montée en chantilly ferme, elle se conserve au réfrigérateur.

 

Une envie de chocolat, venez par ici :

Je vous sers une part de gâteau au chocolat streusel & noix de pécan ... ultra gourmand je l'adore celui là !

Ou bien un peut de fondant au chocolat plus que tentant & addictif ... léger (sans farine ni beurre), oui vous avez bien lu sans beurre

Et puis du moelleux au chocolat sans farine qu'on englouti en à peine 4 coups de cuillerées

Ou alors une part de tarte à la mousse au chocolat lit fondant au citron ???

Et pourquoi pas des BN maison chocolat caramel ???


Tags : , , , ,

Pour accéder à tous les ingrédients répertoriés sur le blog, cliquer ci-après sur Nuage des ingrédients




21 décembre 2011

Truffe au chocolat noir coeur surprise crousti-fondant ... mes confiseries de Noël

Et voilà une deuxième confiserie à glisser dans mes petites boites home made spécial Noël. Avec les calissons à l'orange confite-pain d'épices, il y aura également des nouveaux venus : des calissons traditionnels. Et oui, j'ai trouvé du melon confit tout près de chez moi grâce à vos petits tuyaux ... alors merci beaucoup. Je mettrai également d'autres surprises mais chut au cas où les gourmands curieux viennent me lire, je n'en dirai pas plus. Une chose est sûr, c'est que je glisserai également des truffes au chocolat avec un ♥... [Lire la suite]
Posté par TalonsHautsCacao à 16:55 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 novembre 2011

Gâteau au chocolat sans beurre très fondant & moelleux (NO ! matière grasse) ... le gâteau de Mamie relooké

Votre semaine à été longue, vous avez traîné de la patte dès le lundi matin ?? Quoi de plus détestable ! Dans ces cas là rien de mieux qu'une recette de gâteau au chocolat savoureux et moelleux pour recharger les batteries pendant le week-end. Oui, un gâteau au chocolat un de plus parmi la multitude de recette qu'il peut exister. Oui c'est un peu vrai. D'ailleurs souvent on a dans sa botte secrète une recette fétiche de gâteau au chocolat. Que ce soit celui de sa copine, maman, voisine ou sa Mamie, je suis sûr que le votre est... [Lire la suite]
Posté par TalonsHautsCacao à 18:40 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 octobre 2011

Entremets chocolat compotée de figues cannelle vanille

C'est l'histoire d'un petit arbre fruitié domestiqué sur la région parisienne, vraiment paresseux cette année, il a des fruits mais ils ont du mal à murir. Souffrerait-il d'une dépression saisonnière ? Ce qui est sûr c'est que cette été il n'a pas eu sa dose de soleil donc les fruits ont vraiment tardé à murir. Heureusement, la semaine dernière il a fait une cure intensive de soleil et s'est requinqué en énergie et ... hip hip hip hourra il a mis les bouchées doubles pour faire murir ses figues. D'ailleurs, je viens de m'apercevoir... [Lire la suite]
Posté par TalonsHautsCacao à 11:09 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 septembre 2011

Gâteau fondant aux framboises, ricotta, noisettes chocolat sans cuisson ... c'est la fin !!!

La, c'est sûr, c'est mon dessert préféré de l'été. Déjà fais pendant mes vacances avec des abricots et mon addiction de l'été la fleur d'oranger,  nectarines-thym, dans des petites verrines avec des figues et du caramel balsamique. Et maintenant avec des framboises et un reste de fruits du moment. C'est mon dessert spécial "je rentre dans mon jean fétiche taille "XXXXS" sans me tordre comme un asticot qui viendrait de recevoir un coup de spray de détartrant dans la tête. Oup'ss, heu, je crois que le coup de pschitt de... [Lire la suite]
Posté par TalonsHautsCacao à 12:18 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
31 juillet 2011

Tarte au chocolat abricot au gingembre c'est sûr elle sera la star gourmande de mon été

Entre l’abricot et le melon, difficile de faire mon choix l’été. J’aime, non je raffole de ces deux fruits qui me rappellent la Provence. D'ailleurs, souvent je ne sais que choisir entre un cageot de melon parfumés ou un cageot d’abricots gorgés de soleil sur l'étal d'un petit producteur installé sur le bord d'une route provençale. Et, généralement nous craquons pour les deux, ce qui nous promets de savoureux repas. Une chose est sûr c’est que le melon, je le préfère nature et en entrée avec un voile de fleur de sel et une petite... [Lire la suite]
Posté par TalonsHautsCacao à 20:15 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Haut de Page